Skip to main content

La levée progressive des restrictions liées à la crise sanitaire a révélé un phénomène marquant : celui des reconversions professionnelles, qu’elles soient volontaires ou contraintes. L’Agefiph, via son Observatoire emploi et handicap, propose une étude intitulée « La reconversion professionnelle des salariés en situation de handicap », mettant en lumière un enjeu de plus en plus crucial dans le paysage professionnel contemporain.

Certif’Pro, tête de réseau des associations Transitions Pro, se joint à l’Agefiph pour exploiter les données de l’Observatoire des Transitions Professionnelles dans le cadre de cette publication.

Pour les personnes en situation de handicap, cette transition revêt une importance particulière, car elle offre non seulement la possibilité d’explorer de nouvelles opportunités professionnelles, mais elle contribue également au maintien de l’autonomie, à la valorisation personnelle, et à l’intégration sociale.

Séverine Garandeau-MartinPrésidente de Certif’Pro

Dans ce document, l’Agefiph met en avant les dispositifs existants de reconversion professionnelle, ouverts à tous les publics, ainsi que les acteurs impliqués dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap.

Des données chiffrées sur le parcours des personnes en situation de handicap avant, pendant et après leur reconversion sont présentées, enrichies par divers témoignages.

Voici quelques points clés issus de l’Observatoire des Transitions professionnelles (OTP) pour la période de 2020 à 2022, basés sur une enquête réalisée six mois après la fin de la formation sur un échantillon de 26 216 salariés, dont 1 816 en situation de handicap :

  • Plus de 6 % des bénéficiaires d’un Projet de Transition Professionnelle (PTP) sont en situation de handicap.
  • Ils sont en moyenne plus âgés (43 ans contre 38 ans pour l’ensemble des salariés), majoritairement féminins (63 % contre 57 %), et moins diplômés (53 % ont un niveau bac ou plus contre 63 %).
  • Les secteurs d’activité les plus représentés sont le commerce (20 %), la santé humaine et l’action sociale (19 %) et l’industrie manufacturière (13 %).
  • Le domaine du secrétariat et de la bureautique est le plus choisi pour la formation.
  • 86 % des salariés en situation de handicap entreprennent une formation pour des problèmes de santé ou des difficultés au travail.

Concernant le devenir professionnel des salariés en situation de handicap :

  • Près de 90 % réussissent leur examen.
  • Près de la moitié occupe un poste en lien avec leur formation.
  • Les femmes et les jeunes réussissent plus souvent leur reconversion.
  • Six mois après la formation, la moitié trouve un emploi en CDI.

En conclusion, près de 9 sur 10 estiment que le projet de transition professionnelle a amélioré leurs conditions de travail.

La publication présente également les parcours professionnels de Nicolas, Amandine et Stéphane, mettant en lumière leurs démarches de reconversion, leurs méthodes et leur situation actuelle.

 

Source : AGEFIPH